Vous trouverez ci-après quelques références bibliographiques concernant la Théorie des Contraintes. Le but de cette page est de réunir les livres les plus pertinents de la TOC en fonction des buts que vous êtes susceptibles de rechercher : Préparation au Fundamentals Exam de la TOC, Préparation aux Practitioners Exams (Finance & Measures, Supply Chain Logistics, Thinking Processes, Project Management), Intérêt pour un sujet particulier où bien tout simplement la curiosité.

 

Par défaut, nous considérons ici que la lecture des 5 romans francophones est un préalable même si l’aspect romanesque n’est pas fondamental pour la réussite de l’examen.

 

Attention : Ces bibliographies ne sont que des voies proposées et non un chemin balisé pour tout le monde.

 

________________________________________________________________________________

 

Production The TOC Way de Eliyahu Goldratt


  • Résumé : Ce livre est accompagné d’un CD de simulation permettant de caractériser les différents de flux de production. En plus de ce logiciel que vous pouvez paramétrer à votre guise, le livre est accompagné d’exercices autour de cette simulation vous permettant de comprendre les principes fondamentaux de la TOC ainsi que les idées préconçues de nos organisations actuelles. On trouvera notamment des diagrammes de conflits et des arbres des réalités actuelles qui agrémentent la réflexion du lecteur. L’autre intérêt réside dans la partie des calculs. Sans rentrer dans le TOC Accounting, ce livre propose quelques exercices de bases pour (ré)apprendre à calculer le Throughput, Les dépenses et les Investissements. De plus, il propose partiellement des calculs de productivité pour éliminer quelques vaches sacrées.

 

  • Avis : Il existe plusieurs manières d’aborder ce livre sans aucun doute. Personnellement, je l’ai pris comme un cahier de « vacances ». Il est en effet tout aussi drôle d’implémenter la solution TOC dans le simulateur que de la pervertir et observer les effets néfastes de nos idées pleines de bonnes intentions…En ce qui concerne les parties exercices et explications, l’écriture est plutôt facile et la place laissée pour les commentaires personnels est suffisante pour prendre des notes et raccrocher des idées entre elles. Toutefois pour ceux qui ont déjà pratiqué certains calculs de Throughput ou ceux pour qui les concepts de base sont déjà acquis et pratiqués, certains exercices pourraient paraître ennuyeux.

 

 

 

Behind The Cloud de Jelena Fedurko


  • Résumé : Ce livre est complètement dédié aux Nuages de conflit (275 pages), outil essentiel à la Théorie des Contraintes et aux processus mentaux. L'auteur reprend l'ensemble des concepts du nuage en y consacrant un chapitre par thème méthologique : Etablir le nuage, faire émerger les hypothèses, Tester les hypothèses, Vérifier la cohérence de l'arbre, Injections, etc. Comme dans le livre mentionné précédemment, il y a beaucoup d'exemples et la prise de notes est possible directement sur le document afin de ne pas perdre le fil. De plus, on retrouve la méthode socratique inhérente à la Théorie des Contraintes où chaque chapitre propose une série de questions ou de questionnement afin de valider la consistance du nuage à la fois en termes de forme et de fond.

 

  • Avis : Ce livre est probablement le meilleur à l'heure actuelle en terme de définition des nuages. Les autres livres que nous évoquerons plus tard synthètisent ce concept alors que celui l'explicite. Plusieurs personnes l'ayant lu ont souvent avoué qu'à la fin ils avaient l'impression que les arbres qu'ils faisaient initialement étaient finalement très éloignés de ce que le livre suggère. C'est donc un livre idéal pour remettre en cause ses connaissances empiriques ou pour apprendre directement avec de bonnes bases. Seul point négatif, la fin du livre tente d'introduire une méthodologie pour définir des injections types tout en les connectant avec d'autres outils des processus mentaux tels que la branche négative de réservation, l'arbre des pré-requis ou de transition. L'idée est intéressante mais consacrer seulement 40 pages à ces sujets (alors que 235 étaient exclusives aux nuages) déséquilibre le livre et peut laisser un goût d'inachevé dans ce qui est le meilleur document existant sur les nuages de conflits...