La Théorie des Contraintes

La Théorie des Contraintes (Theory of Constraints, le plus souvent abrégée en TOC) est la dénomination imaginée par Eliyahu Goldratt, son inventeur, pour désigner l'ensemble des concepts constituant sa compréhension des organisations, du traitement des problèmes complexes qu'elles rencontrent et de leur management.


La Théorie des Contraintes repose sur l'application de la méthode scientifique à l'analyse et à la résolution des problèmes complexes dans les organisations.

Dans la conception de Goldratt, le mot théorie prend son acception(1) scientifique : "une théorie est un modèle ou un cadre de travail pour la compréhension de la réalité" loin de l'acception courante plutôt restrictive de ce terme : "une idée ou une connaissance spéculative et vraisemblable, souvent basée sur l'observation ou l'expérience, donnant une représentation idéale, éloignée des applications".

 

La Théorie des Contraintes est, au contraire, ancrée dans la réalité et pragmatique.  

Pour étayer sa théorie et l'expliquer, Goldratt a écrit une dizaine d'ouvrages, à la suite du livre Le but (The Goal) publié en 1984. (voir la rubrique Bibliographie du site www.theoriedescontraintes.fr). 

 

Goldratt a mis au point, au début des années 1990, un ensemble d'outils logiques appelés les Thinking Processes (Processus pour penser) qui mettent à la portée de ceux qui veulent faire l'effort de leur apprentissage les moyens de trouver des solutions très performantes aux problèmes de leur vie professionnelle ou personnelle.

 


(1) acception : ici sens particulier dans lequel un mot est utilisé